Les grands magasins: à éviter?

Rangée de fillesLa socialisation des jeunes est l’une des étapes les plus importantes dans la création d’une société plus égalitaire et consciente des différentes réalités de genre.

Êtes-vous déjà allé faire une marche dans une section de jouet d’un grand magasin? Il n’est pas difficile de savoir à qui sont adressées les différentes rangées : les rangées roses sont pour les filles et les rangées bleues sont pour les garçons. On tente d’inculquer aux jeunes filles des messages tels que « je suis une maman, je suis ménagère, je suis aimable…». Pour ce qui est des garçons les messages se reflètent encore plus par « je suis protecteur, je suis fort, je construis, je suis créatif… ». Bien que ces messages que la société tente de passer aux enfants sont vrais, il n’empêche qu’ils devraient être interchangeable sans égard du genre. Encore une fois, il s’agit d’un exemple frappant des stéréotypes de genres implantés dès le plus jeune âge.

Pourquoi les jeunes filles doivent-elles automatiquement jouer avec des poupées? Ne peuvent-elles pas être également des policières, ingénieures, mécaniciennes?

Parallèlement, la même chose se produit pour les jouets de superhéros. Tout récemment avec la sortie des films « Avengers » plusieurs ont remarqué l’absence de Black Widow dans les jouets de cette franchise. Il en est de même avec le nouveau Star Wars. « Où est le jouet de Rey? », se sont demandé plusieurs filles. Pourtant, son absence est très étrange si l’on considère qu’elle est l’un des personnages principaux de ce film. Pourquoi associer automatiquement les films de super héros aux jeunes garçons seulement?

Cette panoplie de questions fait beaucoup réfléchir. Néanmoins, la question la plus importante à se poser aujourd’hui, et que bien d’autres féministes se sont posé à travers les âges, est la suivante :

« Qu’est-ce que nous pouvons faire pour changer les choses?»

***

Originaire de Petit-Rocher, Véronique Guitard possède un baccalauréat en travail social et poursuit présentement ses études en vue d’obtenir son Juris Doctor (J.D.). Féministe dans l’âme, Véronique est secrétaire au sein du conseil d’administration du RFNB depuis juin 2014. Ses champs d’intérêt touchent les droits de la personne, les technologies de l’information et le féminisme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s