Saisons pour ma fille

Par un beau jour d’été, toi, ma précieuse fille, tu es venue t’installer tout doucement au creux de mon ventre. Lorsque j’ai appris cette merveilleuse nouvelle, je ne pouvais pas être plus heureuse. J’étais devenue une maman, ta maman!

Nombreuses sont les fois où je me surprenais à rêver que tu puisses t’épanouir complètement dans au milieu exempt de violence, d’hostilité et rempli de possibilités. Pour toi, j’ai inventé et réinventé le monde à de nombreuses reprises. Toutefois, la réalité en a choisi autrement.

Par un jour obscur d’automne, j’ai été victime de violence relationnelle, victime d’une injustice, je souffrais de ne pas vivre ma vie à cause de la pression psychologique. Ces épreuves m’ont permis de prendre conscience que le monde imaginé pour toi n’a jamais pu voir le jour. Alors mère monoparentale, j’ai tenté par tous les moyens possibles de garder un équilibre au sein de notre petite famille, afin que tu ne puisses pas trop être affectée par cette situation difficile à supporter lorsqu’on est enfant. J’ai alors fait confiance au système judiciaire en accomplissant ce qui m’était demandé pour assurer notre sécurité. Certains moments étaient un peu plus difficiles à vivre que d’autres. Heureusement, le jour où une femme policière prit mon dossier en main, j’ai compris que ma souffrance arrivait à sa fin.

Face à cette épreuve, je me suis accrochée au support des personnes chères qui nous entouraient. Grâce à leur amour, je me suis alors relevée malgré mes peurs. La vie était plus forte. Même si cette situation s’est aggravée par les injustices, je continuais à garder espoir. Je savais qu’il existait un chemin vers la liberté. Après quelques années un peu plus sombres, ce moment est arrivé, ce jour enfin où il était encore possible de vivre pleinement ma vie en continuant d’être une bonne maman dans une société libre.

Indiscutablement, cette expérience de vie m’a forcée à apprivoiser mes craintes, mes angoisses et m’amène à croire qu’il est possible de ressortir le meilleur dans toutes situations.

Je réalise toutefois à quel point les femmes victimes de violence ont besoin d’un appui inconditionnel de leurs proches et de personnes qualifiées qui leur permettront de trouver les outils et la force nécessaire pour leur permettre de reprendre sainement le contrôle de leur vie.

Par ce beau jour d’hiver, je désire te remercier ma précieuse fille de tout mon cœur car malgré l’expérience que nous avons vécue ensemble, tu as toujours gardé confiance dans notre relation. Solidement, tu es restée à mes côtés malgré tes propres peurs. Tu as su toujours croire en nous et à la capacité de retrouver la paix au sein de notre famille. J’adore t’entendre me parler de tes rêves et tes projets de vie. Nous nous rappelons parfois cette parcelle de route difficile que nous avons partagée et lorsque nous regardons l’horizon, nous avons en tant que femmes, beaucoup d’espoir.

Pour tous les jours de printemps à venir, je veux que tu te souviennes éternellement de l’amour que j’ai pour toi. Je rêve toujours que tu puisses poursuivre ta route vers une vie sans violence. Grâce à toi ma précieuse fille, je suis devenue une maman, ta maman. Merci pour ce magnifique cadeau car chaque matin mes réveils sont plus beaux!!!

Je te souhaite de merveilleuses saisons à venir!

Je t’aime
Ta maman x

***
Madame Lyne Chantal Boudreau est professeure à l’Université de Moncton, campus de Shippagan. Depuis l’obtention de son doctorat en leadership éducationnel en mai 2014, cette féministe est devenue très engagée dans les initiatives visant à contrer toutes formes de violence conjugale et familiale. Elle mise aussi sur l’importance de l’éducation pour réussir à obtenir une pleine justice sociale au sein de notre société.

Publicités

Un commentaire sur « Saisons pour ma fille »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s