Une lettre du Défenseur des enfants et de la jeunesse du Nouveau-Brunswick

Par Norman Bossé, Défenseur des enfants et de la jeunesse

Un partenaire du Regroupement féministe du NB

bureau defenseur1

Le Bureau du Défenseur des enfants et de la jeunesse est fier de s’associer à la Semaine de conscientisation à l’égalité des genres du Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick. Notre feuille de route est la Convention relative aux droits de l’enfant dont le Canada a célébré, l’an dernier, le 25e anniversaire de ratification. Cette Convention protège en son article 2 le principe de non-discrimination. Cela signifie que tous les enfants sont égaux, peu importe leur origine ou leur genre. À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, prenons le temps de penser au chemin qu’il reste à faire, par exemple, pour protéger les jeunes filles de toute violence basée sur le genre, dans notre province, dans notre pays et partout dans le monde. Les chiffres en la matière sont encore trop troublants. Cette semaine est également l’opportunité de parler de sensibilisation à l’égalité des genres et de la question de la construction identitaire. Quel environnement devons-nous penser pour permettre aux enfants de la province de s’épanouir à l’abri des stéréotypes? Toute jeune fille doit pouvoir grandir dans une société qui lui promet le meilleur, qui lui permet de s’épanouir au meilleur de ses capacités sans freins liés à son genre, qui lui démontre que sa parole vaut autant que celle du genre masculin, qui lui ouvre grandes les portes de son avenir; espérer enfin que, plus tard dans sa vie, des politiques familiales lui permettront, en respectant ses choix, de concilier travail et famille. Que la société lui offrira des milieux exempts de violence et de sexisme pour développer une identité forte.  Ce message ne saurait résonner plus personnellement en moi étant père de quatre filles et de six petites-filles.

Quels sont les rôles des acteurs concernés pour permettre une meilleure protection et promotion de ce droit à la non-discrimination? Et le plus important, quelles sont les opinions des jeunes sur ces questions?  Nous avons, au Bureau du défenseur des enfants et de la jeunesse, la conviction que la sensibilisation aux droits des enfants est l’un des outils pour permettre une meilleure égalité des genres dans la province.

Cet été, des professionnels des quatre coins du monde convergeront à l’Université de Moncton pour le Cours d’été international relatif aux droits de l’enfant qui mettra au cœur des échanges la construction identitaire, en s’attardant aux minorités linguistiques et culturelles, à l’enfance autochtone et aux enfants migrants et laissera une place de choix à la construction identitaire selon le genre et à la question des minorités sexuelles. Ce Cours est un forum pour quiconque s’intéresse aux droits de l’enfant et souhaite les mettre en pratique dans sa profession, je vous invite à vous inscrire et je salue à nouveau la présente initiative du Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick en cette Semaine de conscientisation à l’égalité des genres.

Au plaisir de tous et toutes vous lire,

bureau defenseur3

Norman Bossé, Défenseur des enfants et de la jeunesse

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s